Home > Actualités > APPEL A MOBILISATION - La PAC de la dernière chance - 14 avril à ...
Partager sur :
MOBILISATION
13.04.2021

APPEL A MOBILISATION - La PAC de la dernière chance - 14 avril à 13h30 à Limoges

13.04.2021 -
La Confédération Paysanne de l'Indre se joint à la Confédération Paysanne nationale et à la Confédération paysanne de la Haute Vienne et appelle tou.te.s les paysan.ne.s à manifester la semaine prochaine, pour défendre une PAC* ambitieuse, une PAC* pour des paysans nombreux ! Nous vous appelons donc à rejoindre la manifestation ce mercredi 14 avril à 13h30 à la DDT au 22 Rue des Pénitents Blancs à Limoges. Cette manifestation est déclarée et, malgré le confinement, se mobiliser reste autorisé ! Une autre mobilisation est prévue à Tours mercredi 14 avril 11h, devant la Préfecture d’Indre et Loire, pour ceux qui seraient plus proches géographiquement.

 

 Battons-nous pour la PAC* de la dernière chance !

Après Lyon et Rennes, c'est Limoges et la Confédération Paysanne de la Haute-Vienne qui accueillent un rassemblement des paysans et paysannes des départements des régions Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Centre Val de Loire, ce mercredi 14 avril pour interpeller les politiques sur l'importance des choix qu'ils feront pour la prochaine PAC*.

Cette nouvelle PAC* est sans doute l'ultime chance pour mettre en place un modèle agricole qui répondra aux enjeux climatiques. C'est également le dernier espoir d'enrayer l'agrandissement des fermes et la désertification de nos campagnes. Enfin elle sera l'unique occasion d'amorcer et d'accompagner d'un système agricole obsolète dans lequel nous sommes depuis 60 ans. Nous devons impérativement nous mobiliser massivement pour créer et peser dans le rapport de force.

Pour la Confédération Paysanne les objectifs assignés à cette future PAC* sont clairs :

    • soutenir l'emploi agricole et pas les hectares,

    • privilégier l'agroécologie paysanne au modèle agro-industriel,

    • favoriser les petites fermes au lieu des fermes usines.

Concernant le secteur de l'élevage, très important dans notre région, la Confédération Paysanne refuse que la PAC* envisage la diminution drastique de ses soutiens, alors qu'elle a détruit tous les moyens permettant d'intervenir sur les prix et rendu les éleveurs dépendants des aides publiques. Ce serait un coup fatal porté à la polyculture élevage de nos territoires laissant le champ libre aux promoteurs des méthaniseurs agro-industriels, du photovoltaïque au sol et des champs d'éoliennes !

L'urgence est là ! Contrairement aux lobbys à l'œuvre à Paris et à Bruxelles, nous pensons qu'il faut plus de paysans et de paysannes pour que l'agriculture européenne puisse répondre aux enjeux climatiques et alimentaires. Ces demandes sont clairement exprimées par les citoyens et citoyennes dont les impôts contribuent au financement de cette politique publique. Nous les invitons à nous rejoindre massivement au travers des syndicats de salariés, des associations ou à titre individuel.

Cette mobilisation doit marquer un tournant dans la mobilisation paysanne, sociale et écologiste. Nous devons sortir du cadre habituel, faire appel à notre imagination et aller plus loin dans la radicalité. Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps et surtout nous ne pouvons pas perdre cette bataille contre le libéralisme et les crises qu'il génère.

 

Ensemble nous devons faire en sorte que cette PAC* soit une PAC* de rupture, une PAC* de changements, une PAC* avec de l'ambition, pour qu'enfin les sonnettes d'alarme que nous tirons depuis plusieurs années soient entendues.

 

Contacts :

- Thomas GIBERT, Porte-Parole de la Confédération paysanne Haute-Vienne : 06 65 24 66 44

- Confédération paysanne 87 – contact@confederation-paysanne-limousin.org : 07 49 66 89 55

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com