Home > Actualités > Pisseurs et pisseuses involontaires de glyphosate - Communiqué de ...
Partager sur :
PESTICIDES
10.05.2021

Pisseurs et pisseuses involontaires de glyphosate - Communiqué de presse

Communiqué du collectif « Campagne Glypho36 »

 

Lundi 03 mai 2021

Non, Le collectif CampagneGlypho36 n'a pas mené une campagne de prélèvement d'urine pour falsifier des résultats ! C'est par une campagne de presse que la FNSEA* a lancé une opération de dénigrement des collectifs de pisseurs involontaires de glyphosate, en contestant la fiabilité des tests utilisés. Cette tentative pour détourner l'attention de la dangerosité du glyphosate, reconnu produit cancérogène par le CIRC,toxique pour l'environnement et la santé humaine, n'a rien d'étonnant à 2 ans de sa ré-homologation.
 
Les pisseurs de glyphosate ont eu recours à une méthode d'analyse biologique assurant le meilleur taux de détection, dont la fiabilité ne peut pas être remise en cause par de simples expertises privées. Les prélèvements ont été faits en présence d'huissiers selon un protocole qui ne laisse aucun doute sur la concentration des urines prélevées.
 
La campagne des pisseurs de glyphosate, tout comme les résultats des analyses des agriculteurs de la FDSEA* confirme que, contrairement à ce qui est indiqué par les fabricants des produits à base de glyphosate, cette molécule reste présente dans le corps humain sans se dégrader. D'où la présence de glyphosate dans les urines.
 
Le collectif Campagneglypho36 rappelle que la recherche de la molécule glyphosate n'est qu'un indicateur, mettant en évidence la problématique des rémanences de composants des formulations chimiques. Alors qu'était lancée cette campagne d'alerte au niveau national, le rendu de la CJUE du 1er octobre 2019 précise que la toxicité et la carcinogénicité des pesticides devaient être évaluées sur les produits dans leur formulation complète et non seulement sur leurs principes actifs.
 
Les plaintes déposées, localement et nationalement par les citoyens engagés dans cette campagne, visent, s'il est besoin de le rappeler, les organismes d'évaluation des substances chimiques, les fabricants et les décideurs de mise sur le marché. Par cette démarche citoyenne, les pisseurs involontaires de glyphosate lancent un signal d'alerte qui s'adresse aussi bien aux populations exposées qu'aux utilisateurs victimes des conséquences de leur utilisation.
 
Loin de s'opposer aux agriculteurs, eux même victimes des pesticides, les pisseurs de glyphosate s'en remettent au tribunal de Paris pour statuer, le moment venu, sur ces plaintes et sur la vérification de la fiabilité de ces analyses, par des experts indépendants.
 
Les membres du Collectif CampagneGlypho36 :
 
Le collectif est composé des organisations suivantes :VigilanceOGM36, Indre Nature, Confédération Pyasanne36, NeuvyEcoBio, GDAB,BiHanat
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com