Home > Actualités > Paiement redistributif : nouveau recul de Stéphane Travert
Partager sur :
PAC
29.03.2018

Paiement redistributif : nouveau recul de Stéphane Travert

04.04.2018 -
Lors de son intervention au Congrès de la FNSEA** cet après-midi à Tours, le Ministre de l'agriculture et de l'alimentation a déclaré qu'il n'était pas « question de toucher au paiement redistributif ». Cette annonce, qui n'a pu que réjouir son auditoire, est inadmissible.

La Confédération paysanne porte la proposition d'un paiement redistributif de 100 euros/hectare pour les 52 premiers hectares afin de soutenir l'emploi dans les moyennes et petites fermes. Une revalorisation annuelle avait été actée par la France lors des négociations sur la PAC** 2015-2020. Le paiement redistributif aurait ainsi dû atteindre les 100 euros/ha en 2018, il est aujourd'hui bloqué à 50 euros/ha. La promesse de François Hollande et de l'Etat est ainsi foulée aux pieds.

En 2017, la Confédération paysanne a interpellé Stéphane Travert dès son arrivée rue de Varenne pour lui rappeler cet engagement. Le Ministre n'avait finalement pas relevé ce seuil. Au vu de la situation économique des paysannes et paysans, refuser aujourd'hui et de cette façon de tenir les engagements de la France est grave. C'est un très mauvais signal adressé aux 2/3 des fermes françaises pour qui cette revalorisation aurait été favorable voire neutre, notamment pour les paysannes et paysans impactés par la réforme du zonage ICHN**. C'est aussi contreproductif pour soutenir la relocalisation des productions sur des fermes à taille humaine.

Soutenir l'emploi paysan, favoriser la répartition des aides en direction des moyennes et des petites fermes auraient pu être un signe fort. Stéphane Travert fait le choix de l'immobilisme, porteur d'une politique dénuée d'ambition. Nous en appelons donc à l'arbitrage du Président de la République.

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre -
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com