Home > CORONAVIRUS > Communiqués de presse - Covid 19
Partager sur :

Communiqués de presse de la Conf 36

 
Communique de presse
Le 31 mars 2020

Coronavirus – Les marchés de nouveau ouverts, les producteur.rice.s espèrent que les consommateur.rice.s seront au rendez-vous !

Après l'annonce du Premier Ministre de fermer les marchés en plein air, sauf dérogation, nombreux ont été les acteurs du monde agricole à se mobiliser. La Confédération Paysanne, réactive, a fait son travail de syndicat à toutes les échelles : nationale, régionale et départementale. Faisant valoir qu'il était possible d'organiser des marchés dans de bonnes conditions comme cela avait été le cas dans de nombreuses communes la semaine auparavant et expliquant que les risques n'étaient pas plus élevés que dans la grande distribution, nous avons finalement été écoutés. De nombreux marchés seront à nouveau ouverts cette semaine. Nous actualisons au fur et à mesure que l'information nous parvient notre carte de vente directe pour indiquer les marchés maintenus.

Nous nous réjouissons évidemment de cette décision. Nous assurons à l'ensemble des consommateur.rice.s que toutes les mesures seront appliquées pour limiter au maximum les risques de contaminations sur ces marchés, mesures prises à la fois par les services communaux mais également par les producteur.rice.s présent.e.s, tou.te.s extrêmement conscient.e.s du risque sanitaire auquel nous faisons face.

La crise implique des difficultés de commercialisation et des pertes de chiffres d'affaires pour de nombreux paysan.ne.s.  Nous espérons donc vivement que les habitant.e.s de l'Indre feront preuve de confiance et de solidarité afin d'être au rendez-vous que les producteur.rice.s leur donnent toutes les semaines sur les marchés du département.

Progressivement des solutions se mettent en place pour permettre aux producteur.rice.s en vente directe de s'en sortir autant que possible (maintien des marchés, système de livraisons...etc). Nous avons l'espoir que cette crise nous fasse réfléchir collectivement sur l'importance de ces paysan.ne.s pour notre territoire et sur la nécessité de développer les circuits courts et notre souveraineté alimentaire.

En attendant nous sommes toujours au coeur de la crise sanitaire et de nombreux problèmes sont encore devant nous en ce qui concerne le monde agricole (remplacement des paysans malades, maintien des collectes de lait, organisation de la filière des agneaux et chevreaux…etc). La Confédération Paysanne s'impliquera pleinement dans la cellule de crise, actuellement en création, pour apporter des solutions !

 
 
 
Communique de presse
Le 24 mars 2020
 

Coronavirus – Réaction à l'interdiction des marchés

Le Premier Ministre a annoncé l'interdiction, sauf dérogation, des marchés ouverts rendant plus difficile encore la situation, déjà tendue, pour de nombreux.ses producteur.rice.s fermier.ère.s.

Face à cette situation, la Confédération Paysanne de l'Indre souhaite apporter son soutien aux producteur.rice.s touché.e.s et appelle les consommateur.rice.s à la solidarité. Une carte répertoriant les producteurs fermiers continuant la vente directe a été créée et est accessible sur le site de la Confédération Paysanne de l'Indre. Nous incitons les consommateur.rice.s à prendre contact avec les producteur.rice.s près de chez eux pour acheter leurs produits. Nous proposons également que les consommateur.rice.s s'organisent à l'échelle de leur quartier pour réaliser des commandes groupées afin de limiter les déplacements.

Lien vers la carte: https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/vente-directe-indre-crise-du-coronavirus_434539#9/46.7342/1.3390

Nous regrettons également le choix politique de fermer l'ensemble des marchés de France, alors même que les marchés dans l'Indre s'étaient bien déroulé la semaine précédente, sans aucune comparaison possible avec certaines images de marchés de grandes villes. Nous faisons face à une situation injuste et choquante en ce qui concerne les supermarchés qui eux restent ouverts malgré des risques de contaminations qui ne sont pas plus faibles que sur des petits marchés en plein air bien organisés.

Ce choix politique qui met de nombreux.ses producteur.rice.s fermier.ère.s dans une difficulté encore plus grande qu'ils ne l'étaient déjà doit être assumé. Quels sont les moyens qui seront mis en place pour indemniser ces paysan.ne.s ? Nous ne pourrons accepter que des producteur.rice.s fermier, qui font la richesse de notre territoire, disparaissent du fait de cette crise sanitaire et des décisions politiques qui ont été prises. Nous demandons aux autorités de préciser aux plus vite les mesures d'accompagnement et d'indemnisation qui seront mises en place.

 
 
Communique de presse
Le 18 mars 2020

Coronavirus – La vente à la ferme et les marchés continuent

Les conséquences de l'épidémie du Coronavirus entraînent pour certain.e.s producteur.rice.s des baisses importantes de commandes (restauration collective, traiteurs...etc). Lorsqu'il s'agit de produits frais, qui ne peuvent être stockés, cela peut leur poser de réelles difficultés.

La Confédération Paysanne de l'Indre souhaite leur apporter son soutien et rappeler qu'à l'heure où de nombreuses personnes font la queue dans les supermarchés, chacun peut soutenir directement les producteurs en s'approvisionnant en direct sur leur ferme, dans les épiceries de proximité ou sur les marchés de plein air!

La Confédération Paysanne de l'Indre va réaliser dans les prochains jours une carte des points de vente pour permettre à chacun de savoir où et quand s'approvisionner en produits locaux.

En effet la vente directe à la ferme ainsi que la plupart des marchés restent aujourd'hui autorisés et les producteur.rice.s prennent toutes les précautions sanitaires nécessaires. Nous appelons les consommateur.rice.s à également respecter, de leur côte, l'ensemble des consignes (distance, absence de contacts physiques, attestation de déplacement… etc) afin que ces modalités de vente en direct puissent être maintenues tout au long de la crise.

Les circuits courts : vente à la ferme, marchés de producteurs, AMAP… ont l'avantage de la proximité et de la résilience en cas de crise. Par rapport aux supermarchés, lieux de confinement, où le libre-service peut engendrer une augmentation des contacts avec le virus, et où la densité humaine peut être importante, les points de vente en circuit court ne doivent pas être délaissés durant cette crise, bien au contraire. Ils évitent la concentration des points de vente et permettent aux producteurs.trices locaux de continuer à vivre de leur métier. Nous avons mutuellement besoin l'un de l'autre, producteurs.trices et consommateur.rice.s.

 

CONTACTS

Nicolas Calame : Porte parole de la Confédération Paysanne 36 – 07 71 06 52 87

Paul Froger animateur de la Conf' 36 – 02.54.61.62.40 – 06.41.05.79.74

 
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com