de l'Indre

Berry Paysan


Le Berry Paysan est notre journal départemental à parution trimestrielle. Rédigé par des paysans volontaires, il informe des actualités agricoles départementales depuis plus de 15 ans.


Le numéro du mois

n° 73 - juin 2018
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Compétitivité agricole : sens et contre-sens



Une politique agricole à tort et à Travert


La confédération paysanne a été invitée avec la Chambre d'agriculture et les autres syndicats agricoles à rencontrer le Ministre de l'agriculture, Stéphane Travert, le 17 mai dernier. Il était de passage dans notre département pour assurer le « service après vente » de l'action gouvernementale et nous a écouté pour éviter des manifestations que nous n'aurions pas manqué d'organiser.

Nous avons cependant pu lui exprimer nos inquiétudes quant aux revenus souvent trop faibles des paysannes et des paysans et souligner l'insuffisance des textes de lois issus des EGA pour remédier à cette faiblesse. Nous avons bien fait de ne pas y croire après passage à l'assemblée, c'est toujours le même message : « c'est à vous de vous organiser pour inverser le rapport de force avec les transformateurs et la grande distribution dans le cadre que nous avons fixé. » Sacrée avancée!

Ensuite, nous avons pu dire notre incompréhension devant différents arbitrages gouvernementaux : gel de la surprime aux 52 premiers ha (qui favorisait l'emploi agricole), enveloppe insuffisante pour les aides Bio (et arrêt de l'aide au maintien pour certains) et ceci dans un contexte de baisse du budget agricole Européen (-12% pour la prochaine PAC*). Incompréhension aussi face au vote bloqué par le gouvernement pour ne pas revaloriser les retraites agricoles ou concernant l'abandon du contrôle des structures pour 3 départements pilotes alors même que le montage sociétaire permet un accaparement du foncier ravageurs pour nos territoires. Ces 2 oublis sont catastrophiques pour les installations.

En réponse, comme font les communicants, le discours était général, évasif et lénifiant mais exprimé de manière déterminée. Tout ça pour ça : Bla Bla Bla !  Alors même qu'il y a urgence à orienter notre agriculture par une vision plus responsable, plus solidaire pour des lendemains meilleurs. Cette vision fut absente.

Nicolas Calame, éleveur de bovins, caprins et ovins, porte-parole départemental
 

02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com