Home > Berry Paysan > n° 81 - juin 2020
Partager sur :

Berry Paysan


Le Berry Paysan est notre journal départemental à parution trimestrielle. Rédigé par des paysans volontaires, il informe des actualités agricoles départementales depuis plus de 15 ans.


Le numéro du mois

n° 81 - juin 2020
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

COVID 19 : Tout réinventer !



Le jour d'après

Mi-mars 2020. Mise en place du confinement. Un silence assourdissant s'installe. Les voitures cessent de rouler, les avions de voler. Notre cercle social se restreint brutalement. Comme si le monde s'arrêtait de tourner. Nous avons conscience soudainement qu'il est possible de vivre autrement, radicalement. Pour le meilleur et pour le pire. Qu'est-ce qui sortira de cet épisode ? Du changement assurément. Pour le meilleur et pour le pire. Mais le pire n'est jamais certain.

Alors à nous de continuer nos combats pour que ce soit le meilleur qui ressorte. Que nos gesticulations cessent, que nous nous recentrions sur l'essentiel. L'essentiel c'est d'abord le lien humain, et en premier lieu avec nos voisins les plus proches que nous avions parfois oubliés dans le tourbillon de la vie. L'essentiel c'est la réponse à nos besoins vitaux, l'alimentation, la santé, l'éducation. Que nous reprenions la main sur ces sujets, que nous les "relocalisions", en consommant au plus local.

Pendant cette période troublée, cette réappropriation a pour certains d'entre nous été spectaculaire ; l'occasion de redécouvrir l'épicier-ère ou le paysan-ne du coin, l'occasion de découvrir que pour avoir un masque, il vaut mieux faire confiance à la voisine couturière qu'à un système capitaliste. L'occasion de s'intéresser un peu plus à l'éducation de nos enfants, en partenariat avec les maître-sse-s qui ont souvent fait un travail extraordinaire, redécouvrant eux-elles-mêmes les vertus du travail en lien avec les parents. L'occasion de moins prendre la voiture, de ne se déplacer que pour l'essentiel…

Mais ne soyons pas dupes. Face à un Etat qui a préféré jouer sur nos peurs pour nous infantiliser, nous culpabiliser, il faudra nous battre collectivement pour conserver nos libertés et construire un monde d'après plus juste socialement et plus responsable écologiquement.
De cette crise, nous avons appris que sur deux besoins aussi primordiaux que la nourriture et la santé, ce sont les petites mains qui ont répondu "présentes" pour pallier des manques très graves. Nous avons pu faire autrement. Tout n'est pas écrit à l'avance. A nous de faire en sorte que de cet « autrement » sorte le meilleur.

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com