Home > Berry Paysan > n° 75 - décembre 2018
Partager sur :

Berry Paysan


Le Berry Paysan est notre journal départemental à parution trimestrielle. Rédigé par des paysans volontaires, il informe des actualités agricoles départementales depuis plus de 15 ans.


Le numéro du mois

n° 75 - décembre 2018
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Spécial élections Chambre d'Agriculture


> Télécharger le numéro 75

POUR DES CHAMBRES D'AGRICULTURE PAYSANNE

Cet automne a été marqué par l'arrivée des gilets jaunes, mouvement disparate parti d'un refus d'une nouvelle taxe puis pour de meilleurs salaires, davantage de justice fiscale…  C'est aussi le symbole d'une périphérie qui se méfie des centres de décisions. Périphérie qui meurt au rythme de fermetures d'usines, de services publics, de maternités, de fermes qui disparaissent…  Périphérie qui se méfie des gouvernants qui - pour certains - oublient ceux qui les ont élus et ce qu'ils se sont engagés à faire évoluer.

On observe aussi ce phénomène en agriculture. Dans les grosses coops qui privilégient leurs propres intérêts et non celui des coopérateurs, dans les Chambres d'Agriculture qui négligent les paysans pour défendre une logique de réalisme budgétaire. Depuis 60 ans, le syndicalisme majoritaire gère les chambres et cogère les décisions du ministère, quel triste résultat ! Nous sommes devenus une espèce en voie de disparition ! Face à ces réalités, il est temps de changer de cap.

Il est temps que les Chambres redeviennent des outils à notre service surtout quand les années difficiles se succèdent et nous privent de revenu. Nous avons besoin de services moins coûteux en particulier pour les plus faibles d'entre nous, mais aussi de privilégier l'installation et la transmission avec des moyens innovants. Nous avons besoin d'une Chambre avec un projet agricole qui nous corresponde. On ne veut ni des mégas fermes en grandes cultures (type investisseurs chinois) ni des ateliers d'engraissement robotisés en élevage (type ferme des Bordes), symboles d'une agriculture sans paysan.

Cette politique des volumes nous mène aux crises de surproductions et ne nous rémunère pas. Pour avoir des fermes viables, rémunératrices, vivables, qui se transmettent, avec des systèmes plus résilients face aux changements climatiques, nous avons besoin d'une Chambre d'Agriculture paysanne !

Alors votez et faites voter pour la Conf' et son projet pour qu'une autre Chambre d'Agriculture soit possible.

Par Nicolas CALAME, tête de liste du collège Exploitants agricole aux élections 2019 de la Chambre d'Agriculture

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com