Home > Actualités > Retour sur la manif de Jeu Les Bois : Des installations, pas des ...
Partager sur :
MOBILISATION
17.12.2020

Retour sur la manif de Jeu Les Bois : Des installations, pas des agrandissements !

17.12.2020 -
Ce mercredi 16 décembre, une cinquantaine de paysans et paysannes de la Confédération paysanne de l'Indre et des départements limitrophes se sont réunis devant une ferme de Jeu Les Bois qui vient de disparaître, partie à l'agrandissement. D'ici à 2026, 45% des agriculteurs cesseront leur activité. Depuis 10 ans, 1/4 des exploitations françaises ont disparu. C'est un vaste plan social dissimulé, silencieux, qui a fait passer depuis soixante ans la part des paysans dans la population active de 30% à 3%. Pourtant, malgré la nécessité d'installer de nouveaux paysans, il existe encore des moyens légaux pour favoriser l'agrandissement. Nous dénonçons ces méthodes qui, entre autres, dévoient la mission de la SAFER et qui contournent le contrôle des structures et la CDOA*. Nous demandons une loi foncière pour installer, installer pour des campagnes vivantes et des paysan.ne.s nombreux.euses !

 

 

 

"Mesdames, Messieurs,

 

Si vous nous avez rejoint ici aujourd'hui, c'est pour dénoncer l'agrandissement des structures agricoles, la concentration des terres, encore et toujours, et ce, sans installation de nouveau paysan.

Si nous vous avons réunis ici, ce n'est pas pour montrer du doigt ce cas précis.

Ce cas de rachat de ferme qui part à l'agrandissement, ce cas qui nous sert de cadre aujourd'hui pour manifester notre raz-le-bol n'est pas symbolique ! non

Il est symptomatique !

Nous aurions pu nous retrouver devant les locaux de la SAFER,

la société d'aménagement foncier et d'établissement rural (1960)

qui est censée faire le maximum pour orienter les fermes à vendre vers l'installation, du moins le pensons-nous, et non pas faire le maximum pour réussir une transaction lucrative, mais ça avait plus de sens pour nous de venir près de la terre, dans nos campagnes qui continuent de se vider de leurs travailleurs et de leurs habitants.

7, 8, 9 fois par an, un cas comme celui-là se présente dans l'Indre.

Dans les 6 ans qui viennent, près de la moitié des agriculteurs actuellement en activité auront l'âge de la retraite.

Ce n'est plus tenable !

Il faut agir. Il faut réagir !

il faut une politique de l'installation ;

il faut remettre l'élevage comme projet de vie, comme projet d'installation pour de nouveaux paysans ;

il faut redonner de la vie dans les campagnes et pour cela il y faut des paysans nombreux.

Donc il faut une loi foncière comme on l'attend depuis bientôt 2 ans, pour que le maximum soit fait pour installer !"

 

Sylvain Gourbault

Co-porte-parole de la Confédération Paysanne de l'Indre

 

Retours médiatiques :

- France Bleu Berry : https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/a-jeu-les-bois-la-confederation-paysanne-plaide-pour-une-nouvelle-loi-fonciere-1608140785?fbclid=IwAR1d-c2NLq9ABkJUdQe1_SdmHQMzKNydTiNdhyZbCfk4r9LJGcTmZwfjPkc

- La Nouvelle République : https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/commune/jeu-les-bois/a-jeu-les-bois-dans-l-indre-la-confederation-paysanne-manifeste-contre-la-disparition-d-une-ferme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com