Home > Actualités > Etats généraux de l'alimentation dans l'Indre
Partager sur :
ALIMENTATION
29.09.2017

Etats généraux de l'alimentation dans l'Indre

29.09.2017 -
Rencontre avec les députés de la République en Marche lors de l'atelier "La filière céréalière en Indre-Limousin"

Le 29 septembre, les députés de la République en Marche de l'Indre et du Limousin ont invité les acteurs du monde agricole local (syndicats, coopératives, moulins, malterie, paysans, élus etc) dans le cadre des Etats Généraux de l'Alimentation (EGA), pour faire le point sur la filière céréalière.

La rencontre avait lieu sur la ferme de M. Garcia, polyculteur éleveur à St Maur. Après la présentation de la ferme (plus de 1000ha cultivés à travers 2 sociétés et plus de 800 broutards engraissés/an), il y a eu des témoignages dont celui de Nicolas Calame (porte-parole de la Conf' 36) et des échanges avec tous les participants.

Ce que la Conf' en retire : L'avis que nous essayons d'exprimer est minoritaire dans les débats qui se focalisent plus sur les quantités produites, l'exportation et l'amélioration de l'efficacité à tout prix. Mais c'est important de participer à ce genre de réunion pour rappeler la réalité du terrain qui ne se compose pas que de structures de centaines voir de milliers d'hectares avec seulement 1 gérant et quelques salariés mais aussi de fermes plus petites, avec des associés et des salariés. Des fermes n'ont pas les mêmes questionnements, ne sont pas touchées de la même manière par exemple par le retard du paiement des aides du second pilier (pour ceux qui sont concernés) ou par le refus de continuer la convergence de la surptime aux 52 premiers hectares....

Les demandes du syndicat pour ces EGA:

Instaurer un droit au revenu pour tous les paysans et une protection sociale pour tous les travailleurs de la terre

Encadrer l'organisation économique pour une meilleure répartition des marges dans les filières alimentaires

Reconnaître le savoir-faire paysan dans les faits et dans les pratiques

Ré-orienter les politiques publiques en faveur de la transition agricole, de l'emploi agricole et de la santé humaine & environnementale

Construire une politique de la demande au service de l'intérêt général

Contribuer à une juste répartition des ressources entres les paysans et sur les territoires, à commencer par des politiques foncières et d'installation rétributives

Développer le lien au territoire et la proximité avec les consommateurs

Mettre en  oeuvre un projet ambitieux de démocratie alimentaire

-> La Confédération paysanne attend à l'issue de ces Etats généraux une phase politique aboutissant à une loi sur le droit au revenu paysan et un cadre législatif pour une alimentation de qualité acsessible à toutes et tous.

Retrouvez le détail des revendications dans le document Etats générux de l'alimentation, propositions de la Confédération Paysanne (8pages). A télécharger en cliquant ici.


Crédits photos : Kybele-Fotolia
NOUS CONTACTER Confédération paysanne de l'Indre
02 54 61 62 40 - confpays36@gmail.com